La culture de l'oliver

La culture de l’olivier en Tunisie y est présente depuis l’Antiquité. Plus tard, pendant l’époque carthaginoise et romaine, elle a connu un grand essor comme en témoigne l’œuvre du savant carthaginois Magon, considéré comme le père de l’agronomie pour son encyclopédie sur l’agriculture en vingt huit volume.

Dans ce chef d’œuvre, il a mis en valeur l’importance de l’oléiculture depuis la civilisation punique comme le prouve les vestiges de pressoirs à meule de pierre qu’on trouve partout dans les campagnes tunisiennes.

Aujourd’hui la Tunisie se classe au rang des quatre premiers pays producteurs de l’huile d’olive à travers le monde.

L’olivier est présent partout dans toutes ses régions, notamment dans la région montagneuse de Zaghouan. Cette région se distingue par les vertus de ses eaux, ses vestiges romains et son aqueduc qui amenait l’eau potable sur une distance de 90 kilomètres vers Carthage.

Nos huiles proviennent de l’olivette de la famille Ben Fredj faisant partie de la localité de Nadhour qui s’étend sur les contreforts méridionaux de la montagne de Zaghouan.

Elles doivent leurs qualités supérieures non seulement à la douceur du climat méditerranéen et son soleil réchauffant, mais aussi au savoir familial et ancestral des Ben Fredj.

Depuis des décennies, fidèles à des procèdes traditionnels transmis de père en fils et aussi n’hésitant pas tout de même à adopter les moyens de technologie modernes, cette famille cultive avec amour et passion son oliveraie.